De réseau à réseau

Page mise à jour le 21/10/2020

Coopérer : c'est connaître, se reconnaître, renforcer l'identité de l'autre.

Le premier travail de réseau à réseau que nous faisons au niveau national consiste à dessiner une cartographie partagée de nos organisations et réseaux respectifs avec chaque potentiel "partenaire réseau", pour mieux cerner et activer des "fenêtres de coopération".

Nous menons pas à pas ce travail de réseau à réseau. Notre attention reste d'abord portée sur le réseau des Groupes Locaux Colibris, et en parallèle sur l'exploration de fenêtres de coopération avec des réseaux partenaires qui eux aussi prennent forme petit à petit.
Et comme nous ne pouvons pas être partout, sinon nous sommes nulle part, une attention particulière est portée sur les partenaires qui composent le collège des partenaires de la gouvernance de l'association.
Cette partie du Wiki se complétera donc au fur et à mesure des mois à venir.





Le monde merveilleux de la Transition

Les fiches informations ont pour intention d’expliciter aux membres des cercles cœurs les raisons d’être, missions et actions de structures qui œuvrent dans la mobilisation climatique, écologique et/ou sociale. Ces fiches ont également vocation à expliciter les liens qui existent entre l’association Colibris et la structure à la date de création ou de mise à jour de la fiche.

Création du document le 12/08/2019

Les gilets citoyens


La plupart des informations de cette fiche sont issues du site internet des gilets citoyens
Raison d’être de la structure :
S’assurer d’un nouveau souffle démocratique à l’issue du Grand Débat National.
Bref historique :
Les Gilets Citoyens constituent un collectif informel créé en janvier 2019 dans le contexte du mouvement social des Gilets Jaunes, du Grand Débat et des marches pour le climat. Leur première action a été de rédiger une lettre ouverte à destination du Président de la République
Forme de la structure :
collectif informel
Figures de la structure ou porte-paroles :
Les figures les plus présentes dans les médias sont celle du cercle de confiance et du cercle de soutien :
A ce stade, le cercle de confiance est constitué de :
- Mathilde Imer & Armel Le Coz (mouvements pour la démocratie et la participation citoyenne)
- Priscillia Ludosky (mouvements sociaux et gilets jaunes)
- Cyril Dion & Laurence Tubiana (mouvements écologistes et de lutte contre le réchauffement climatique)
- Dimitri Courant & Julien Talpin (chercheurs, laboratoires de recherche et experts indépendants)
  • Le cercle de soutien est constitué de Marion Cotillard, Maxime de Rostolan, Cyril Dion, Laurence Tubiana, Claudy Lebreton…
Gouvernance de la structure :
Les décisions importantes sont prises par l’ensemble des membres du collectifs souhaitant s’exprimer sur la plateforme de vote en ligne open source : loomio.
Les décisions rapides (moins de 3 jours pour décider) sont prises directement par le cercle de confiance, qui en informe au plus vite les autres membres engagés et groupes de travail concernés.
Dans la mesure du possible, le mode de scrutin pratiqué est le “vote préférentiel” qui se rapproche du jugement majoritaire. Des réunions physiques sont régulièrement organisées aux Halles Civiques de Belleville afin de débattre et définir la stratégie, avant d’organiser les votes.
Un cercle de confiance est constitué de maximum 10 personnalités représentant la diversité des profils et opinions du collectif des Gilets Citoyens.
Missions et actions
Les Gilets Citoyens partagent de l’information et définissent des positions communes sur les suites politiques à donner au mouvement social des gilets jaunes et au Grand Débat National.
Ces positions communes ont deux débouchés possibles :
    • Soit elles sont portées sous forme de revendications dans les médias et auprès des institutions. Elles peuvent prendre la forme de lettres ouvertes, de communiqués de presse, d’articles, de vidéos, de pétitions, etc.
    • Soit elles donnent lieu à des actions. Les actions préconisées sont menées soit par certaines organisations (associations et collectifs) de manière indépendante, comme ça a été le cas par exemple avec la création de l’Observatoire des Débats. Soit elles sont menées directement par le collectif des Gilets Citoyens comme par exemple la mise en œuvre d’une Assemblée Citoyenne tirée au sort. Des groupes de travail permettent d’opérationnaliser ces actions.
Actions principales :
  • participer activement à la mise en place de la convention de 150 citoyens tirés au sort ayant pour mission de travailler sur des mesures significatives pour la planète;
poursuivre immédiatement après notre contribution par la création d’une Assemblée Citoyenne afin de traiter les autres sujets ci-dessus évoqués (dont la démocratie participative et notamment le RIC).

Liens avec l’association Colibris
L’association Colibris a signé la lettre ouverte initiale. Les travaux des gilets citoyens sont suivis par deux membres de l’équipe opérationnelle, Vincent Tardieu et Grégory David, en particulier sur le fait de décliner au niveau local des assemblées citoyennes et de ne pas rester uniquement sur le niveau national.
Quel lien possible pour mon groupe local ?
Plus d’infos :
- https://democratieouverte.org/blog/lettre-ouverte-au-president-de-la-republique-reussir-le-grand-debat-national-pour-un-nouveau-souffle-democratique
- https://giletscitoyens.org/
- https://qwanturank-qwanturank-qwanturank.fr/
- https://www.colibris-lemouvement.org/magazine/une-assemblee-citoyenne-chiche

Création du document : 29/08/19

Le Vrai Débat


Raison d’être de la structure
Produire des propositions citoyennes de loi sur les thèmes les plus plébiscités du Vrai Débat,
Faire une démonstration de démocratie participative,
Créer un rapport de force avec les parlementaires,
Enclencher un mouvement de participation, d’action et d’éveil citoyens.

Bref historique
Dès le 25 novembre, un collectif de Gilets jaunes de la Réunion ouvre une plateforme destinée à collecter et synthétiser les revendications des citoyens réunionnais. Et ce, bien avant l’annonce du Président Macron d’organiser un grand débat national.
De nouvelles plateformes du même type, destinées aux régions de France métropolitaine, émergent : une plateforme PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur), une plateforme Midi-Pyrénées et une plateforme pour la Bretagne avec pour objectif commun de donner à leurs concitoyens un outil pour collecter, classer et co-construire localement sur la base de revendications claires et opérationnelles.
Ces plateformes sont mises à disposition, gratuitement, par Cap Collectif avec la condition qu’elles puissent être gérées collectivement par tous les Gilets jaunes qui souhaitent s’en saisir.
Et l’initiative est un succès : la Réunion propose dès le 10 décembre une synthèse des revendications les plus soutenues parmi plus de 2,000 contributions et 53,000 votes. Depuis le mois de janvier la phase “co-construction” est entamée, tout en menant parallèlement une nouvelle consultation.
Quasi simultanément, le gouvernement lance une plateforme numérique “le Grand débat”. De nombreux citoyens et spécialistes dont la CNPD (Commission Nationale du Débat Public dans un rapport publié le 14 janvier) reprochent au gouvernement son manque d’impartialité et d’écoute. Mais aussi sa mise en œuvre via une consultation trop fermée et notamment dirigée par un questionnaire orienté.
Au niveau national, un collectif de Gilets jaunes se forme. Celui-ci accueille de nombreux fondateurs ou participants aux plateformes régionales précédemment citées. Ils sont accompagnés par des acteurs de l’innovation démocratique.
L’objectif est de rassembler et de fédérer l’ensemble de la population française autour de cet outil et de cette méthodologie inclusive en QUATRE PHASES afin que chaque parole ait le même poids.
Le VRAI DÉBAT est né.
Forme de la structure
(association, collectif informel, fédération d’associations, etc)
  • Collectif informel
Figures de la structure ou portes-paroles :
L’équipe (collectif) qui fait vivre la plateforme du VRAI DÉBAT
Un groupe constitué de citoyens Gilets Jaunes,
Accompagnés méthodologiquement par des acteurs de l'innovation démocratique, avons décidé de nous rapprocher au maximum des conseils fournis dans le rapport de la CNDP pour la mise en place de cette VRAIE consultation.
– David Prost (plateforme P.A.C.A)
– Grégory Signoret (plateforme P.A.C.A)
– Maxime Souque (plateforme P.A.C.A)
– Marie Valéro (plateforme P.A.C.A)
– Quentin (plateforme Midi-Pyrénées)
– Dorian (plateforme Midi-Pyrénées)
– Jean-Jacques (Midi Pyrénées )
– Ann
– Jérémy
– Rolland Gontard (Vaucluse)
– Guillaume
– Anthony Brault
– Ludovic
– Roxane
Contact médias : presse@le-vrai-debat.fr

Gouvernance de la structure :
?

Missions et actions
Une plateforme en ligne de revendications nommée LE VRAI DÉBAT a été créée par un groupe de Gilets Jaunes afin que tous les citoyens puissent y poster leurs propositions et voter pour celles des autres. Celle-ci a donc recueillies plus d’1 million de votes sur 25000 propositions postées. Pour ceux n’ayant pas accès à internet, c’est une Consultation Nationale Citoyenne sous format papier qui a été initiée par un autre groupe de Gilets Jaunes, qui par du porte à porte, a donc effectué le même exercice.

L’objectif est de rassembler et de fédérer l’ensemble de la population française autour de cet outil et de cette méthodologie inclusive en QUATRE PHASES afin que chaque parole ait le même poids.

Phase 1. COLLECTE DES REVENDICATIONS – du 30 janvier au 3 mars 2019 (terminé)
Chaque citoyen est invité à exprimer ses revendications sur tous les sujets de son choix sans aucune exclusion. Pour ce faire, chacun peut s’exprimer en ligne et/ou à l’occasion de réunions locales qui peuvent être organisées par tout un chacun.
9 thèmes sont proposés afin de faciliter l’étape de synthèse :
1 - Démocratie, Institutions,
2- Transition ecologique & solidaire, Agriculture & Alimentation, Transport,
3- Justice, Police, Armée,
4- Europe, Affaires étrangères, Outre-mer,
5- Santé, Solidarité, Handicap,
6- Économie, Finances, Travail, Comptes publics,
7- Éducation, Jeunesse, Enseignement supérieur, Recherche et Innovation,
8- Sport, Culture,
9- Expression Libre & sujets de société

Phase 2. SYNTHÈSE DES REVENDICATIONS – du 4 mars au 7 avril 2019 (terminé)
Cette tâche complexe est effectuée par :
L’Institut des Systèmes Complexes de Paris Île-de-France (ISC-PIF : CNRS, UPS 3611) qui étudie également les données du Grand débat gouvernemental et s’applique à proposer de nouvelles formes d’exploration de ces corpus.
Le Laboratoire d’Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales (LERASS) de l’Université de Toulouse 3.
Le Laboratoire Triangle de Lyon (CNRS, UMR 5206).
Les outils numériques permettent de dégager des ensembles de propositions, dont la lecture est indispensable pour en restituer la cohérence et identifier les grandes tendances.
En se concentrant par exemple sur un « socle programmatique » d’un millier de propositions largement plébiscitées, le laboratoire Triangle a ainsi regroupé les revendications dans 4 blocs principaux :
Transformation du système politique
Renforcement du service public
Demande de justice fiscale
Revendications écologiques

Phase 3. SOLUTIONS CO-CONSTRUITES VIA DES ASSEMBLÉES CITOYENNES DÉLIBÉRATIVES – à partir de juin 2019
Après la récolte et les synthèses des contributions, le Vrai débat organise des Assemblées Citoyennes Délibératives. Ces dernières ont pour objectif de produire des propositions citoyennes de loi portant, dans un premier temps, sur les thèmes les plus plébiscités du Vrai débat.
Lors de ces assemblées qui ont réuni une soixantaine de personnes, les délibérants, accompagnés de facilitateurs, alternent des séances plénières et des travaux en petits groupes où ils élaborent, les propositions citoyennes de loi.
Des garants ont veilleé à la transparence de l’organisation de ces assemblées. Il a été prévu d’organiser plusieurs Assemblées Citoyennes Délibératives dans plusieurs villes et sur le même thème.
Cette phase a été mise au point par l’équipe du Vrai débat en collaboration avec Guillaume Gourgues (maître de conférence en science politique à Lyon II, rataché au laboratoire Triangle et spécialiste de la démocratie participative), et Anthony Brault (praticien de l’éducation populaire et de l’analyse institutionnelle, co-fondateur de la Scop Le Pavé).

Compte-rendu des assemblées citoyennes (ACD)

Phase 4. PORTAGE DES REVENDICATIONS
Chaque citoyen, à titre individuel ou dans un cadre collectif, pourra se saisir de la synthèse de ces résultats. Il décidera de la façon dont il souhaite contribuer, dans le cadre du respect des institutions, à la mise en œuvre des propositions votées.
• En les portant auprès du gouvernement, dans chaque ministère.
• En les portant auprès des corps intermédiaires (maires, députés, élus locaux...).
• En saisissant la juridiction appropriée (exemples : cour européenne des droits de l’homme, conseil constitutionnel, conseil d’État, ...).
• En exigeant un Référendum d’Initiative Citoyenne en toutes matières.
• En cas de non-respect des revendications et défaut de majorité, mémorandum quant à la dissolution de l’assemblée et retour aux urnes.
Manifeste du vrai débat :
Lien de téléchargement :
https://www.bod.fr/librairie/gilets-jaunes-revendications-100-citoyennes-passees-sous-silence-par-le-gouvernement-priscillia-ludosky-9782322041145
Extrait du manifeste :
https://www.bod.fr/booksample?json=http%3A%2F%2Fwww.bod.fr%2Fgetjson.php%3Fobjk_id%3D2841654%26hash%3Dd484f9d042fa254fb70c3615af51afba

Liens avec l’association Colibris
Aucun

Quel lien possible pour mon groupe local ?
Animer ou faciliter des rencontres en local.
Plus d’infos :
https://www.le-vrai-debat.fr/

Création du document le 28/08/2019

La Bascule


La plupart des informations de cette fiche sont issues du site internet de La Bascule
Raison d’être de la structure
Amplifier l’élan de bascule sur, entre et pour les territoires.
Cette phrase décrit plusieurs constats :
  • l’élan de bascule existe déjà grâce aux initiatives portées par des habitants depuis parfois de nombreuses années ;
  • qu’il n’y a pas de solution universelle, que chaque problème devra être réfléchi selon les ressources et les besoins que pose le contexte ;
  • qu’on ne peut agir efficacement qu’en étant ancré dans le sol, au plus proche du territoire et en ayant vécu sur celui-ci.
Cependant, ces initiatives manquent souvent de moyens techniques ou de richesses humaines pour se développer, pour changer d’échelle.
C’est là que la Bascule prend sa part, nous nous sommes réunis autour de l’intention : “je n’ai pas de solution, mais je suis prêt à m’engager, avec mes compétences et ma volonté, pour l’intérêt général”.
Et nombre d’entre ceux qui ont répondu à l’appel souhaitent le faire au local en amplifiant l’existant.

Bref historique
La Bascule est née avec l’air du temps et le constat, après des années d’engagement, que les choses ne vont pas assez vite et que les politiques ne se placent pas à la hauteur des enjeux.
En février 2019, à la faveur de conférences à l’INP de Toulouse et à Polytechnique, Maxime de Rostolan soumet aux étudiants présents et notamment à l’association Together4Earth l’idée de créer avec eux un mouvement de lobby citoyen ambitieux.
Enthousiasmés par cette perspective qui propose une suite concrète et influente aux actions étudiantes engagées, comme le Manifeste pour un réveil écologique ou les Grèves étudiantes pour le Climat , un certain nombre de jeunes décide de sauter dans l’aventure.
En quelques jours, ils créent un site internet et lancent une vidéo sur les réseaux sociaux qui reçoit un écho stupéfiant : plus de 800 personnes, pas seulement des étudiants, écrivent pour signifier leur motivation à participer à cette dynamique.
La Bascule était lancée…
Début mars, les 50 premiers volontaires bénévoles débarquent à Pontivy en Centre Bretagne pour s’installer dans le premier « QB », le Quartier de Bascule.
C’est là qu’ont eu lieu les premières réunions, notamment le séminaire de gouvernance animé par l’Université du Nous qui a permis aux premiers groupes de travail de s’organiser…
Rapidement, des groupes locaux se sont constitués pour déployer les actions de la Bascule sur les territoires.

Forme de la structure
Collectif de citoyens regroupant des centaines de personnes, associations, entrepreneurs, artistes, journalistes, étudiants, collectivités est en cours de constitution pour inverser le rapport de force actuel entre les citoyens et les élus et proposer des solutions concrètes pour mettre en place des politiques favorables au bien commun.
Figures de la structure ou porte-paroles
Maxime de Rostolan a lancé le projet avec quelques étudiants et l’association Together4Earth présents lors des conférences à l’INP de Toulouse et à Polytechnique en février 2019.

Gouvernance de la structure
La Bascule repose sur une dynamique d’intelligence collective et de gouvernance partagée, aussi appelée Holacratie.
Le fonctionnement a été échafaudé avec les premiers volontaires engagés et un certain nombre d’organisations partenaires souhaitant s’impliquer dans la Bascule. Au cours d’une première semaine (1er au 5 avril 2019) dédiée à la gouvernance, animée par l’Université du Nous, des organes (pôles) se sont formés, des liens Keur (porte parole de chaque pôle) ont été désignés par une élection sans candidat, et les feuilles de route de chaque organe ont ainsi pu se dessiner.
Missions et actions
La réappropriation du pouvoir démocratique est un sujet suffisamment vaste pour que plusieurs visions puissent s’exprimer librement. L’objectif à la Bascule est de permettre la convergence de ces forces en une vision globale.
Assemblée citoyenne
Démocratie locale et Municipales 2020
Lobbying citoyen
La fabrique de nouveaux récits
Nouveaux emplois et modes d’organisations
Plateforme collaborative décentralisée

Un collectif de volontaires se met au service de l'intérêt général en coopérant avec de nombreuses organisations engagées pour un monde meilleur.
Organisés en différents groupes de travail, une centaine de bénévoles s'emploie dès aujourd'hui à accélérer la transition démocratique, écologique et sociale qui s'impose : définition d'un corpus de propositions politiques par la voie d'assemblées citoyennes, formation de citoyens pour les élections municipales, organisation de campagnes d'actions et de mobilisation, accompagnement de projets de territoires, financement d'entreprises à impact.

Liens avec l’association Colibris
Colibris devait être présent au festival de l’An Zéro fin août 2019, cependant après moultes rebondissements, l’événement l'an zéro a été annulé.

Quel lien possible pour mon groupe local ?

Plus d’infos
https://la-bascule.org/
https://www.facebook.com/6moispourbasculer/

Création du document : ??/??/??
Si vous avez envie d'ajouter une nouvelle fiche, cet espace est pour vous ! ;-)

Nom de la structure

Raison d’être de la structure

Bref historique

Forme de la structure

Figures de la structure ou porte-paroles

Gouvernance de la structure

Missions et actions

Liens avec l’association Colibris

Quel lien possible pour mon groupe local ?

Plus d’infos


Imago TV

Lien du site : https://www.imagotv.fr/
PDF de présentation : https://asset.imagotv.fr/pdf/imago_presentation.pdf

Raison d’être de la structure
Le projet répond au double objectif ci-dessous :
1. Apporter de la visibilité aux contenus vidéos sur internet
2. Apporter de la crédibilité aux contenus vidéos sur internet

Imago, plateforme vidéo de la transition
Imago est la première plateforme vidéo entièrement dédiée aux vidéastes engagés dans la transition personnelle et la transition de société. Qu’il s’agisse des vidéastes produisant une analyse critique et bienveillante des modèles dominants (sur les questions écologiques, énergétiques, spirituelles, économiques ou encore sociétales). Ou qu’il s’agisse des vidéastes mettant en lumière les modèles alternatifs à ces modèles dominants .

Bref historique
Crée fin 2018, le site s’est donné pour premier objectif de rassembler en un même endroit un maximum de vidéos gratuites (films, documentaires, séries…) sur le thème de la transition. Dès le début de l’année 2019 Imago est connu et identifié dans le milieu de la transition. Depuis il continue d’élargir son offre et sort progressivement de l’entre soi dans l’objectif d’atteindre le plus grand nombre de personnes. Entre 2020 et 2021 Nicolas, l’animateur du site organise des ciné-débats depuis la plateforme mais ceux-ci devenant de plus en plus nombreux il travaille en avril 2021 à un format d’organisation et d’animation de ciné-débat par tout le monde depuis la plateforme.



Forme de la structure
Association.

Figures de la structure ou porte-paroles
Nicolas et Felippe

Missions et actions
Objectif... à terme
• Lancer la 1ère chaine TV faite par* et pour les citoyens.
• Créer une vraie chaine TV d’information et d’éducation populaire.
• Promouvoir l’honnêteté intellectuelle dans la production de contenus.
• Apporter des contenus vérifiés tout en rendant publiques les sources.
• S’imposer comme une chaine de référence et un label de qualité.
Quel est l’intérêt pour les utilisateurs ?
• Un accès unique à de très nombreux contenus d’éveil des consciences.
• Un accès libre sans inscription ni abonnement (gratuit).
• Un usage agréable grâce à un service esthétique et ergonomique.
• Un usage ludique grâce à la gamification.
• Des vidéos vérifiées garantissant leur qualité sur le fond comme sur la forme.
• Une implication de chacun via les fonctionnalités d’intelligence collective.

Liens avec l’association Colibris
Informer et relayer un nouvel imaginaire sont parmi les objectifs phare du mouvement des Colibris. La chaine Imago TV permet d’une part de faciliter la diffusion de vidéo qui vont dans ce sens, et d’autre part de faciliter l’organisation de rencontre et de débat autour des thèmes de la transition.
En illustration pour le Mag des colibris, en soutien pour la Fabrique des colibris ou en support pour l’Agora des colibris, cette plateforme est un outil facilitant dans l’ensemble des projets de l’association Colibris.
Mais surtout cette plateforme se révèle très utile pour les groupes locaux.
Quel lien possible pour mon groupe local ?
La filmothèque du wiki des groupes locaux présente une quantité de films inspirants pour les bénévoles comme pour imaginer des rencontres de ciné-débat. https://colibris.cc/groupeslocaux/?FilmothequE
La chaine Imago TV va plus loin :
- Elle propose un très large éventail de support vidéo
- Il est possible d’y proposer de nouvelle suggestion
- L’organisation de ciné débat en virtuel comme en présentiel devient beaucoup plus simple.
Depuis le mois de mai 2021, la plateforme propose à qui le souhaite la possibilité d’organiser des ciné-débats. La démarche est accompagnée pas à pas.

Déroulement d'une séance
D’abord, l’organisateur choisi parmi les films de la plateforme ou les films accessibles uniquement pour l’organisation de ciné-débats. Il est aussi possible de proposer un film qui n’est pas encore sur le site.
Le site met en lien l’organisateur et le distributeur pour négocier les conditions de diffusion du film. Payant, au chapeau, gratuit…
L’organisateur génère en suite un événement et lance les invitations.
Les personnes inscrites reçoivent un lien qui les dirige vers la salle de cinéma virtuelle.
Dans cette salle, les participants peuvent assister au film en bonne qualité et bénéficiant d’un flux correct. Ils peuvent tchater et l’animateur peut décider à la fin comme au début de prendre la parole et de la distribuer aux participants qui lèvent la main. Le chat vidéo se met automatiquement sur l’écran de cinéma sans avoir à ouvrir un autre logiciel.
Ce type d’animation est faisable a distance, en présentiel ou les deux.
Une formule de paiement au chapeau est accessible sur le côté de la salle de cinéma.

Fresque pour la renaissance écologique

Lien du site : https://www.renaissanceecologique.fr/
Mail : contact@renaissanceecologique.

Raison d’être de la structure
L'association Renaissance Écologique organise des conférences, ateliers, formations et diffuse la fresque de la Renaissance Écologique

Bref historique
Julien Dossier propose de relever un tel défi en adaptant l’Allégorie des Effets du Bon Gouvernement, une fresque peinte par Lorenzetti à Sienne en 1338.
La version contemporaine qu’il a conçue se décompose en 24 chantiers, et donne les clés de la Renaissance Écologique.

Forme de la structure
Association

Figures de la structure ou porte-paroles
L’association a été crée par Julien Dossier, Emmanuelle Mouls et Anne Girault.
Éric Favre du GL 77 Terre Briardes et Valérie Chabredier du GL Paris 15 sont tous deux formés à la fresque. Ils ont proposé en Mars 2021 une animation pour la faire connaître aux groupes locaux Colibris.

Gouvernance de la structure
Un collectif de formateurs forment des animateurs sur toute la France. Les animateurs proposent à leur tour leurs prestations en ligne comme en présentiel, dans tout type de cadre. Scolaire, associatif, institutionnel, professionnel…

Missions et actions
L'association a pour objet d’apporter la Renaissance Écologique auprès du plus grand nombre et de mettre en mouvement chacun vers une société bas carbone, durable et souhaitable.
Le support de la fresque permet une grande diversité d’animations différentes, ce qui permet de s’adapter au mieux au public visé.
Le modèle d’organisation de l’association est basé sur des prestations payantes.
L'adhésion est à 24 euros et 1 euro pour les étudiants et professeurs. La formation coute 50 euros, les animations sont payantes : 5 euros minimum par participant. L'intention à ce prix n'est pas vénal mais c'est une façon de formaliser l'engagement des participants et de considérer la qualité de l'animation.
Les membres de l’association bénéficient notamment d’accès aux formations et aux tirages de fresques.
En adhérant, vous pourrez accéder à notre plateforme collaborative, lieu d’échanges permanents sur les réflexions des membres en groupe de travail, retours d’expérience sur les ateliers, animations, d’ateliers, partenariats, etc…

Liens avec l’association Colibris
Cette animation porte l’idée d’une écologie positive. Elle décloisonne les imaginaires et permet de visualiser l’étendue des possibles. La fresque de la Renaissance Écologique est un magnifique outil pour la co-construction de nouveaux récits souhaitables et durables.
Il mérite d’être valorisé au sein de publics très larges (grands publics, enseignement, politiques, institutionnels, entreprises, …). Les types d’ateliers à proposer sont quasi infinis !

Quel lien possible pour mon groupe local ?
Bien que la prestation soit payante, elle permet aux groupes locaux de proposer une animation de qualité clé en main.


Futurs Proches

Lien du site : https://futursproches.com/

Raison d’être de la structure
Futurs proches est un projet qui explore les imaginaires de la transition et de la résilience, en invitant citoyens, collectivités et organisations à imaginer et écrire, ensemble, des récits de futurs inspirants et désirables.

Bref historique
Convaincu qu’il est essentiel de réenchanter les imaginaires, Nicolas Gluzman crée l’association Futurs Proches en Suisse en 2021. Son intention est de développer et multiplier des ateliers écritures basés sur un futur désirable.
En 2021 l’association s’est rapprochée de la fresque pour la renaissance écologique. Pour imaginer des modèles d’animation convergeant.es

Forme de la structure
Association.

Figures de la structure ou porte-paroles
Nicolas Gluzman

Missions et actions
Les intentions de l’association sont de multiplier les ateliers, de recruter de nouveaux animateurs et de diffuser les nouveaux récits.

Déroulement d’un atelier :
Un atelier dure environ 3h, il peut être réalisé à distance ou en présentiel.
- 20 minutes d’introduction
- en sous groupe (de 3 à 5 personnes) les participants définissent ensemble le type de récit qu’il veulent faire, les personnages, la temporalité et le lieu.
Ils passent ensuite à l’écriture.
- les participants retournent en plénière et ceux qui le souhaitent peuvent lire leur histoire.
- les récits sont ensuite diffusés sur le site de Futurs Proches.

Liens avec l’association Colibris
L’association est en lien via le MOOC "Transition intérieure" avec l’Université des colibris
Les ateliers de Futurs Proches sont également intéressants pour l’Agora ou pour alimenter la revue 90°


Quel lien possible pour mon groupe local ?
Isabelle Pluvieux du groupe Local Paris 15 a déjà participé à un atelier de Futurs proches. Son expérience témoigne de l’attrait positif que peut avoir cette animation au sein d’un groupe local.
Pour pouvoir animer un atelier, il faut d’abord adhérer à l’association (30 euros) puis suivre une formation courte. Les animations sont payantes au chapeau (5, 10 ou 15 euros). L’intention est de formaliser l'engagement des participants et de considérer la qualité de l'animation.
Nous pourrions proposer aux bénévoles qui le souhaitent d’adhérer à l’association Futurs proches et de faire ainsi profiter les GL de leurs animations.