MOOC sur l'education



Rencontre en amont pour développer la stratégie de l'objectif pédagogique du MOOC
Sébastien Leplaideur, directeur de Montessori 21: définir un mooc plus large : les prérequis pour créer son école avec deux types de porteur de projet : le pédagogue, avec une vision forte de ce qu'il peut apporter, voir créer un nouveau modèle.
le directeur d'école: son métier peut être différent du pédagogue, qui est d'animer les différentes communautés nécessaires à la vie de l'école : les éducateurs, les parents, les élèves et l'environnement de proximité sur laquelle est implanté l'école (notamment relations aux élus, mais aussi perceptions de l'école par le voisinage, liens tissés avec celui-ci.

Ramin Farhangi, fondateur de l'école dynamique : rejoindre et promouvoir une vision commune de l'enfant : qu'est-ce qu'un enfant ? sortir de la vision du petit adulte à construire jusqu'à un projet abouti qui serait atteint à sa majorité. Rejoint les idées de formation tout au long de la vie, que nous sommes tous des êtres en devenir.

Mathieu, directeur des Colibris : créer son école ? dans le MOOC concevoir une oasis, toutes les personnes ne vont pas fonder une oasis, mais cela les sensibilise à une approche différente. un titre tel que ' concevoir son école' peut donc ne pas être réducteur, il faut juste que le titre des modules soient intéressants et accessibles à des personnes qui ne créeront pas une école, mais qui feront évoluer leur point de vue sur l'éducation, notamment pour les enseignants de l'éducation nationale.

Sophie : en finir avec la violence éducative, bien repérer se besoins, comment il se construit. générations futures : bien solides, bien verticaux, un être humain en bonne santé physique, mentale, émotionnelle, il manque Isabelle Filiozat, Olivier Maurel, Catherine Gueguen ... des gens qui ont plus un regard de compréhension. créer son école est une très bonne ressource. très focalisé sur l'instruction. sur le comportement et l'accompagnement de l'enfant : il y a une incompréhension sur ce qu'est un enfant. si dans 10 ou 15 ans, il n y a plus de pétrole, des problématiques relationnels très forts (migrants,...) Pourquoi on leur fait ingurgiter tout cela aujourd'hui ? on est encore beaucoup dans l'instruction même dans les équipes alternatives. (crise de sens que vient bousculer André Stern, Clara Bellart,...).et la réponse n'est pas encore là . crise de sens et de cohérence entre ce qu'on leur donne à l'école et ce à quoi on les prépare : auto construction, autonomie, se débrouiller localement, la solidarité avec ses voisins. il n y a pas encore de ponts entre la vie future et ce socle commun de compétences. ferme des enfants : pédagogie institutionnelle, gouvernance, relation a la nature.

Isabelle Peloux : extrait de 'Quels enfants laisserons nous à la planète ?' : les enfants ont besoin de 3 choses : qu'on n'est pas de projet sur eux, de sécurité affective, du moins de double message possible, le seul devoir qu'on a face à ses enfants est d'être heureux. être entouré d'adultes qui sont en cohérence avec ce qu'ils sont donne envie de grandir.
Questions : se sent-elle cohérente entre ce qu'elle est et ce qu'elle leur apprend imposé par les programmes ? (peut-être relativement facile à respecter en primaire).
la posture : cohérence, et... l'attitude éducative.

entretien du 4 mars : diffuser pour l'éducation , pas de tension entre les Ashoka PDE,...
Concevoir son école ? message d'Isabelle : où que vous soyez, vous pouvez faire votre part . revoir le titre car ça ferme pas mal de porte. intéressant : comment allez toucher des gens qui ne sont pas bien dans leur métier ? chercheur en éducation,...toucher un public qui va faire bouger les lignes. peu importe que cela soit public ou privé. 80% des profs sont hyper susceptibles de parler de l'éducation hors de l'éducation nationale.
et risque de créer de la frustration : car il n'y a pas des écoles privées partout. école Caminando : apprentissage, coopération.
idée de responsabilité de l'adulte.
mettre en avant le lien avec les neurosciences qui valident le lien bienveillant.
enfant dys ne se mettra pas à lire : focus sur les enfants en difficulté. l'école démocratique peut fonctionner pour la majorité des enfants, mais peut être pas pour les enfants en difficulté.
la diversité pour avoir des adultes différents.
la bonne violence : pour se lever le matin, pour avancer dans un projet,...
5% des élèves sont en rebelle. 'sa majesté les mouches'

Marie-Laure PDE :
Thomas (Ashoka) :

Bernard Collot :
Asso Créer son Ecole :

Objectifs : favoriser l'émergence d'une vision plurielle de l'éducation.
  • promouvoir une autre vision plurielle de l'éducation, comme moyen de transformation intérieur et sociétal, au service du bien être global de l'enfant.
Public : personnes en relation avec des enfants, en tant que :

  • porteurs de projet d'école avec une pédagogie alternative

  • parents

  • enseignants, animateurs jeunesse,...


Formations partenaires possibles :
  • pour les pédagogies :

  • La Ferme des Enfants

  • L'école du Colibri
  • Living School
  • EUDEC France
  • Association Montessori International
  • Unschooling
  • Jean-Pierre Lepri
  • Positivjewelry
  • Bernard Collot (fait-il des formations ?)
  • Antonella Verdiani
  • Pour créer son école :
  • Créer son école ???
  • la Croisée des Chemins
  • Montessori 21


Première réflexion de déroulé

1 parcours en deux étapes : la relation à ce jeune être, puis les aspects techniques de création de l'école.

En amont de l'ouverture :
Chiffres pour appuyer là où cela fait mal. (taux d'élèves en difficulté au PISA en 2012 44,4% des élèves français avec une augmentation de 7,4% par rapport à 2003, lien : http://www.education.gouv.fr/pisa2012/#education-et-inegalites
nombres d'élèves sortant sans diplôme chaque année de l'école 150 à 200 000 élèves).
coût de l'éducation national 134 milliards d'euros, 7730 euros par an et par enfant de maternelle ou primaire.
Extraits du rapport mondial de l'UNESCO sur l'éducation p.51 du rapport de l'UNESCO : repenser l'éducation : vers un bien commun mondial ?
Exemples inspirants d'écoles différentes qui existent depuis (très) longtemps.

Conférence de lancement ?

Module 0 : introduction du président de l'observatoire de l'UNESCO.
Module 1 et 2 : comment fonctionne ce mooc ? (reprendre les vidéos de Mathieu)

1er aspect : Une autre école au service d'une autre vision de l'enfance... 2 tiers du temps du MOOC

Module 3 : Quel est le but de l'école ?
Choix d'une pédagogie pose la question : Quelle est ma vision d'un enfant ?
Comment lui permettre de s'épanouir et de s'insérer dans notre société ? (pose la question de ma vision de la société)

  • Présentation de différentes pédagogies. critère de classement : la directivité.(est-ce un critère non discriminant pour les pédagogies alternatives semi directives ? )

La directivité des différentes pédagogies : (cf vidéo de Jean-Pierre Lepri)
intégrer la différence entre éduquer et apprendre.
Comment présenter les pédagogies pour les différencier sans les opposer ? définir plusieurs critères : directivité, fréquence d'interactions avec les autres, renforcement de la relation parent-enfant (inclusion du parent),
  • Montessori,
  • Steiner (le domaine du possible avec les éditions actes sud, les écoles steiner d'Alsace (Colmart))
  • Decroly (Saint-Mandé)
résultats du congrès WISE : L'école en 2030.
Apprendre, se renseigner, se documenter pour incarner cette pédagogie : rôle des éducateurs - enseignants.
  • Coopérative,
Démocratique, Unschooling (André Stern) - 3ème type, écoles buissionnères
LEE : Ligue pour l'Ã?ducation à l'Environnement.
Définir le projet pédagogique de son école et l'incarner.

  • interactions live avec Clara Bellar, réalisatrice du film Etre et Devenir
  • prévoir des interactions live (possibilités techniques de la chose ?)
Plonger au coeur de votre vocation : définir la raison d'être de votre école.

Module :
  • c'est notre exemplarité qui permet aux enfants de se développer.

2ème aspect : fonder son école
  • animer les communautés : recruter un ou des enseignants, fédérer une communauté des parents, connaitre les élèves, dynamiser le quartier.
  • formes juridiques ( sous contrat, ou hors contrat)
  • relation avec l'inspection d'académie
  • trouver un local, respect des normes.
  • financer son école
  • intégrer les paramètres temps, coût, éloignement par rapport au domicile, pédagogie offerte et réputation de l'école.
  • Conclusion :
  • Le prochain petit pas.



Ce qui nous réunit PDE : écoute respect diversité humour légèreté
nous reconnaissons l'existence d'un plein potentiel en chaque être humain, et la tendance de ce potentiel a évolué naturellement.
la réalisation du potentiel de chacun est vecteur de paix
lorsqu'un être humain est épanoui dans sa relation à lui-même, il l'est aussi dans sa relation aux autres et à son environnement et que ces trois dimensions se nourrissent vertueusement
nous partageons la volonté que l'éducation permette à chacun de

  • grandir dans la joie le plaisir, le jeu l'enthousiasme, la légèreté, la coopération l'ouverture le respect la confiance, la tolérance.

  • se développer sur les plans cognitifs, émotionnel et physique, dans le respect de la singularité et du rythme de chacun en lien avec son environnement

  • d'expérimenter ce qui émerge spontanément, il est par conséquent nécessaire d'observer et d'écouter

  • construire ses apprentissages

  • être accompagné dans ses projets

  • ouvert au champ des possibles

Nous estimons que chaque enfant et chaque jeune a besoin de pouvoir évoluer aux côtés d'éducateurs authentiques, ouverts, positifs, bienveillant, cohérent dans leurs paroles et dans leurs actes, conscients d'être des modèles et dont l'action est basée sur le savoir être et la facilitation de l'accès aux apprentissages.
Nous estimons que chaque enfant et chaque jeune a besoin de vivre dans un espace qui est pensé amènagé et propice pour un développement de toutes ses dimensions dans un équilibre dynamique pour libérer sa curiosité, sa créativité, son imagination et son intuition
Nous estimons que chaque enfant et chaque jeune a besoin de prendre conscience de sa capacité à être auteur et acteur du changement.
Nous estimons que chaque enfant et chaque jeune a aussi besoin de cohérence et d'harmonie entre pensée parole action d'estime de soi, d'ambition, d'altruisme, d'empathie, de bienveillance.
Nous estimons que chaque enfant et chaque jeune a aussi besoin d'autonomie, de sociabilité et de responsabilité, de citoyenneté, de paix et de CNV, de sensibilité à la nature et d'amour de la Terre.
Aujourd'hui après des années de divisions et d'éloignement, nous désirons oeuvrer ensemble autour de ce qui nous rassemble en acceptant nos différences communes source d'enrichissement. Nous le faisons sans étiquette, dans la légèreté d'une recherche qui ne s'appuient pas sur des concepts achevés mais prend en compte la complexité du monde actuel et la volonté d'aller au-delà de nos clivages vers une approche transdisciplinaire.
Notre désir est de faire évoluer nos pratiques au gré des observations, des échanges entre pairs, et des nouvelles connaissances scientifiques sans jamais perdre de vue l'intention qui nous rassemble et nous motive, le bien être des enfants et des citoyens qu'ils sont amenés à devenir


Faire ressortir ce que nous souhaitons diffuser comme idées, ce qui fera ressortir certaines idées reçues sur l'école, que nous voulons déconstruire.
chaque être humain a un potentiel, et ce potentiel évolue naturellement.

Inclure les études universitaires ? en tout cas, s'inspirer du fonctionnement de l'école 42.

Ivan Illich :
4 dimensions à l'éducation :
- relation aux choses
- relation aux pairs
- relation aux mentors
- relation aux sages
les professionnels de l'éducation :
mentors
aiguilleur
sage

Seconde réflexion de déroulé

Idée de MOOC mettant l'accent sur l'attitude :
  • Contexte : l'éducation nationale (EN) ne répond plus aux attentes de beaucoup de personnes, enfants et parents, et ne prépare pas à la société de demain qui émerge tout juste. Des réponses hors de cette institution émergent et constituent maintenant 17% des enfants scolarisés. Alors qu'au sein de l'éducation nationale, beaucoup questionne le modèle de cette institution et propose des alternatives en son sein, d'autres apportent des réponses hors de cette institution, que ce soit en marge (activités péri-scolaires) ou à côté (école privée). Il apparait nécessaire de diffuser des clés de compréhension, de favoriser le développement de savoirs, savoir-êtres et savoir-faires éprouvés par et pour ces différents publics pour avancer de manière coopérative dans des réponses adéquates et professionnelles pour le bien-être et les compétences de cette deuxième génération de la transition.
  • Public visé : professionnels accompagnant les enfants : tout public travaillant avec des enfants : éducateurs, instituteurs, professeurs jusqu'au secondaire, au sein ou hors de l'EN, animateurs du péri-scolaire.
Objectif pédagogique : permettre à chaque participant de développer une réponse adaptée sur la manière de s'investir dans la mission sociale d'éducation des futurs générations dans le cadre de la transition. 'comment améliorer l'éducation autour de moi ?'



  • Le MOOC se développe selon une pédagogie de la coopération : poser une situation-problème, émettre des hypothèses à partir de document de recherches et-ou d'expérimentations, reformuler, donner la théorie pour avancer à travers les vidéos.
  • 1. Introduction : Comment prépare-t-on des enfants à un monde qui commence seulement à émerger ?
    • Ce n'est pas une réponse aboutie, nous invitons tous et toutes à expérimenter, s'imprégner et reformuler pour avancer ensemble : ex : travail à faire et l'avoir expliqué à deux personnes (idéal : groupe de trois) et donner une réponse commune. la théorie vient après. en 1: une situation problème : émettre des hypothèses, donner des docus de recherche,...
    • inviter les participants à...participer, échanger par groupe de 3 (en faire le niveau le plus avancé) : valider la possibilité d'avoir une correction par les pairs.
    • Objectifs : favoriser l'implication des participants,

  • développer une attitude d'ouverture et d'apprentissage


2. Le constat aujourd'hui :
  • Objectif : sensibiliser à la nécessité d'un renouveau de l'éducation, de manière individuelle (nouvelle posture éducative) et collective (changement des valeurs de l'institution telle qu'elles existent aujourd'hui)

  • les différentes formes de violence, non-respect: physique, émotionnelle,...la violence éducative ordinaire,

  • l'échec de l'éducation nationale en tant qu'institution : son évolution et celui de son coût à travers son existence, sa non adaptation à préparer à un métier ?
  • Les indices :
    • Partir de l'enfant :
    • 3. Les besoins essentiels des enfants : Comment les enfants aiment qu'on leur parle, qu'on interagisse avec eux ?

  • du point de vue des enfants : quelle est leur réponse quand on leur pose la question ?

  • laisser réfléchir les participants sur les besoins essentiels

  • vidéo : les besoins essentiels : ne pas avoir d'attente, la sécurité affective, la cohérence des personnes dans les interactions, (aller plus loin : les 6 points de 'ce qui nous réunit' de PDE )

  • difficulté principale entre enfants : la comparaison.


  • 4. Développer une attitude éducative nouvelle : ce qui me pousse à changer mon attitude avec les enfants.

  • lien avec ma propre enfance.



  • 5. Comment nourrir ces besoins ?

  • L'attitude de l'accompagnateur
    • Les valeurs à promouvoir :

  • Laisser aller les attentes

  • La bienveillance

  • La coopération

  • La cohérence

  • 6. Y a-t-il des choses qu'un adulte doit apporter à un enfant et que l'enfant n'attend pas ?

  • Quel est la responsabilité éducative de l'adulte vis-à-vis d'un enfant ? et où s'arrête-t-elle ?

  • Amène la question vers : Quel est le rôle de l'éducation ? Quelle est la finalité d'aller à l'école ?

  • Quand, comment et pourquoi apprend-on ?

  • carte mentale des réponses possibles.


  • des réponses différentes :

  • l'apprentissage centré sur l'enfant : l'IEF, école démocratique,...

  • l'adulte se mouille : choix des savoirs et compétences à lui transmettre et manières de lui transmettre :

  • Une pédagogie tournée vers l'expérimentation :

  • Montessori : la manipulation
  • lingerie sexy homme : Pour être bien dans sa peau
  • String homme : S'assumer
  • Freinet : le collectif
  • L'école du Colibri : créer ensemble
  • Steiner, Decroly
  • Les expérimentations au sein de l'éducation nationale

  • 7.L'engagement: Comment apporter nos réponses aux enfants d'aujourd'hui ?

  • Tous les jours : en tant que parents, grand-parents, oncle, tante,...

  • Au sein de l'éducation nationale : plus de coopération, d'expérimentation,... documents de recherche et associations dont c'est la raison d'être (les instits que tu vois dans tes formations sont-elles financées par l'EN ou sur leurs propres deniers ?)

  • Créer son école : les grandes lignes . renvoi vers l'asso créer son école et ashoka.

  • Créer son centre péri-scolaire

  • L'Apprentissage autonome


  • question : quelles différences dans la posture entre un parent et un professionnel ?

  • le lien affectif est plus fort pour l'enfant, mais il doit y avoir un lien affectif également pour et avec le professionnel.

  • parler de l'institution dans le 2 ?

  • comment faire de la place à une réflexion sur 'comment apprend-on' ?

  • comment rendre cette formation pragmatique ? comment faire émerger des bons comportements, mais sans culpabiliser par rapport à des 'mauvais' comportements ?




Entretien avec Isabelle 11-03-2016 :


  • Comment on se met d'accord sur le contenu du départ : comment améliorer l'éducation autour de moi ?

  • créer son école : traditionaliste catholique pour remettre de la religion dans l'école.

  • données pour créer une école sur le site de l'éducation nationale. (partie administrative : un module)

  • les programmes scolaires : ce que dise les textes officielles: t'es censé faire les programmes scolaires.

  • les parents reconnaissent la partie éducative de l'école , mais ne connaissent pas la partie pédagogique : Montessori le reprend. (ce qui fait que ceux qui connaisse Montessori trouve celle-ci géniale, mais ils n'en connaissent qu'une !).

  • Steiner: excellent chez les ados: travaille beaucoup sur être en paix avec soi-même, développement artistique a fond. favorise le recentrage d'ado blessé. (ca part d'abord de toi, et après tu peux aller vers les autres).


  • point fondamental : tout parent en éducation fait des choix. les amanins sont à la campagne : respect de l'environnement, lien avec la nature... en ville : développer une partie artistique, musée,...

  • sport, musique, nature, réunion de famille, quand tu es parent tu fais des choix : je choisis pour lui le film qu'il va regarder. ce choix se fait par défaut par moment : en plaine, tu ne vas pas faire du ski.


  • c'est a l'enseignent de développer là où il est à l'aise : car c'est en cohérence avec toi, avec la vie, ce en quoi tu crois,...tu en parle de manière passionnée, communicative...


  • les fondamentaux : de là où il est avec l'histoire qu'il a on l'emmène le plus loin possible.


  • sortir de la culpabilité les parents : jouer librement si d'autres parents font plus, s'ils font cela ils ne font pas autres choses. Les journées à l'école ne font que 6h, on doit faire des choix, pour les parents c'est similaire, on est tout le temps dans le compromis.

  • l'éducation bouge

  • programme scolaire : Pierre Demers 'la mission de l'école est l'instruction, l'instruction est prétexte a éduquer et on éduque pour élever les consciences.'

  • l'éducation se fait en collaboration avec les parents.

  • instruction : réfère a la pédagogie, il y a bien sur une relation entre éducation et instruction. L'instruction est une affaire de professionnel, il y a des méthodes à savoir, des principes à connaitre (les pédagogies).

  • par ex, steiner : la lecture vient aprés les dents de lait, montessori : dès 4 ans, on commence à leur apprendre à lire.

  • on a 3 ans pour apprendre à lire.

  • l'enthousiasme peut être créé : faire un projet avec eux,... philippe merieux parle de manipulation pédagogique.


  • Collot : donner les outils sur comment il fait avec un groupe ? pour leur apprendre à coopérer, Isabelle crée une situation commune.

  • anecdote pour montrer les choix à faire, et les enfants grandissent hyper vite. ils sont encore dépendants, il y a des choix à faire, au plus près de lui et de l'adulte qui l'accompagne.

  • la pluralité complémentaire d'une liberté scolaire pour que les parents puissent choisir ce qui leur a parle à eux.


  • nouveau socle commun du collège : il est formidable, mais l'application sur le terrain est catastrophique.


Philippe Merieux : Ferry a pensé l'école jusqu'en 6eme 5eme, et Napoléon a conçu le lycée
le collège n'a jamais été réfléchi, c'est un sous-lycée pour l'EN, dans tous les autres pays européens et Steiner, c'est un sur-primaire (par ex, un seul prof jusqu'en 3e),
réforme des collèges impose 25% du temps sur des projets, ca va dans le bon sens.( au collège d'Isabelle 50% temps pour les projets, 25% savoir académique)
Au collège d'Isabelle : transmission des savoir-faire avec les mains : cycle du vivant, la mort d'un peut nourrir l'autre, cultiver son potager, construire sa maison,...
textes catastrophiques : ceux de 2008.
textes maternels sont désormais du montessori revisité
textes primaires sont du freinet revisité : pédagogie par projet.
Les programmes scolaires sont bons. Il y a bien quelques détails sur lesquels l'un ou l'autre n'est pas d'accord, mais sur le terrain, on ne se préoccupe pas des détails, dont les très bons se souviendront, et ce n'est pas vitale pour les autres. c'est le bon sens que n'interdisent pas les programmes.

bcp interpeller les gens sur le bon sens :conf kaizen : catherine gueguen isabelle : faire parler son bon sens et son coeur.

les enfants souffrent de notre trop bienveillance : alice miller avait dénoncé le paternant abusif. mais maintenant on est plutôt de l'autre côté : c'est toi qui sait si c'est bien pour toi. mais on oublie parfois que c'est un enfant. S'il aime le chocolat, il ne mangera que du chocolat, c'est le rôle de l'adulte de lui faire découvrir autre chose : goûte aussi la praline.
autre ex: un enfant joue avec un insecte, il le triture, le remue et à un moment donné, il l'écrase. il vient voir Isabelle en pleurant: 'mais alors il est mort ?' C'est sain de lui dire : 'quand tu tapes l'autre ca lui fait qch' certains trouvent cela méchant, mais non! ces personnes ont oublié cette partie éducative où l'enfant a du mal a cerné la réalité de la fiction ( distinction qui se fait vers 6-7 ans) : ex: il raconte son we au zoo, devant la cage du lion, il sent que les autres l'écoutent, il raconte qu'il est rentré dans la cage. Ils ont besoin d'un adulte qui lui dit que ce n'est pas la vérité, qui leur fait faire la distinction. Hier soir, réunion avec les parents d'élèves qui disaient que les enfants abusaient de leur confiance : tu éteins à 21h, et à 22h le parent monte et l'enfant n'a pas éteint : il faut qu'il fasse leurs expériences, ce sont des enfants. et c'est à l'adulte de les soutenir :
la part soutenante, celle qui étaye: la main qui porte le petit bébé.
parent c'est comme une machine à laver : paternante (rapport au cadre, à la loi, et aussi soutenante) et maternante : l'aspect sécurité, encouragement,...
la bienveillance est dans les deux : la bienveillante fermeté du côté paternant : les enfants ont besoin d'adultes qui tiennent debout. les enfants vont être sensible là ou ca fait mal car ça les insécurise, travailler avec les enfants, c'est comme travailler sur soi.
c'est pour cela qu'Isabelle défend la notion de pédagogue-chercheur : à force d'expliquer aux gens ce qu'elle fait, ça l'a soulagée. Albert jacquart :'je remercie les hommes préhistoriques, les romains,...car j'ai pu m'appuyer sur toutes leurs découvertes pour aller plus loin et découvrir mes choses' en pédagogie, c'est pareil.
Elle recherche dans la pratique : ça ça marche avec ce type d'enfants, ça ça marche avec cet autre type d'enfants.
Mulhouse : collège toute la ville.
pédagogie de la collaboration, même si je n'ai pas envie car je ne choisis pas toujours avec qui collaborer.
c'est tout un art de ne pas parler de pédagogie : inviter les gens à chercher : les neurosciences confirment les pédagogies alternatives,...
2 solutions :
  • parler de leur pédagogie propre avec chaque expert (montessori : plus individuel, isabelle : plus coopératif,.. ) suivant l'enfant.
  • indiquer des sites en pédagogie,
Elle utilise plein d'outils qu'elle a piqués.
Céline Alvarez : Montessori évolue, les fondations restent. les limites de Montessori : pour les enfants qui n'arrivent pas à passer à l'abstraction: ils mettent des pions dans des colonnes, pour compter jusqu'à 1000, sans avoir compris le passage à la dizaine.
la pédagogie de la gestion mentale (antoine de la guaranderie) l'a aidé à comprendre que chaque personne résonnait différemment: (ca a été une révolution pour elle). mémoriser 7 mots puis dire comment vous avez fait : 13 personnes, 13 stratégies mentales.
en particulier avec les enfants difficultés.

Isabelle : 22-03-16
TAPs : pouvoir intervenir dans l'école sans les règles de l'école car ce n'est plus l'école. ex: faire de la cuisine.
  • les parents ont soufferts de la mauvaise relation avec l'enseignant. et réciproquement ! le relationnel est très important.
  • bien montrer qu'il y a une ouverture : ce ne sont pas seulement les parents qui font l'école à la maison.
  • sous-jacent : l'éducation est la charge de tout le monde, y compris les parents ( amener mon enfant en forêt). donner des pistes pour ceux-là aussi.

  • problématique principale : les parents parlent de leurs enfants dans un milieu intime, les enseignants parlent de l'enfant en groupe. cela peut être différent : qu'est-ce qui peut être différent.

  • très rare pour l'IEF que les parents n'aient pas de projet pour leur enfant.
  • présenter les différents engagements sous forme de système avantage inconvénient.
  • il y a plein de façons de faire de l'éducation et il y en a plein qui sont biens.
  • grande différence : un enfant est dépendant du milieu dans lequel il grandit. il vit avec l'environnement qu'on lui propose.en tant qu'adulte, nous sommes responsables de cet environnement.
  • La responsabilité de l'adulte : l'enfant déclenche un adulte : c'est jamais la faute de l'enfant, ça nous appartient. ils testent la limite parce qu'ils sont inquiets de voir un adulte qui a une zone fragile. ils sont en recherche d'adultes qui tiennent debout. lien avec la CNV et pour l'adulte se faire aider. mais protéger l'enfant : on a la responsabilité de ne pas réagir. (ce qui peut quand même nous mettre en colère , mais d'être capable de lui dire après: )
  • le primordial c'est la personne. la part des parents est énorme.
  • image du solfège et de la musique : aucun enfant par l'un puis à commencer par l'autre !
  • eprouver son besoin : ne soyez pas une mere trop parfaite, sinon je ne peux pas eprouver le manque d'un besoin !
  • tous les dys : il y a des méthodes qui marchent mieux.
  • CARDI : Centre recherche écoles expérimentales dans l'éducation nationale.
Ressources possibles :
Pour des information sur l'iphone